Haïkus presque exquis

Quotidiennement Matthieu Doze & moi-même nous attelons, chacun de son côté, à la composition d’un haïku. Une fois produits nous nous les communiquons, il en réalise le montage : le résultat est alors un hybride de trois vers de 5, 7 & 5 syllabes et trois images de 5, 7 & 5 secondes. A l’intérieur et selon les rapports que fait naître un tel dispositif, les lignes de sens circulent : le texte détourne les images, les images détournent le texte ; ils s’illuminent, s’obscurcissent, se complètent ou se dynamitent, comme si nous déléguions à leur rencontre contingente la charge de créer.

Sauf que parfois il ne se passe rien.

Pour voir le premier : 2010127

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s